Il y a trois temples dans la cité, ils honorent les dieux des cultes les plus répandus ici-bas. Ce sont les temples de Donblas seigneur de la justice, d’Arkyn seigneur de l’évolution et de Goldar seigneur du commerce.



Le temple de Donblas


C’est le plus important de la ville. On peut le remarquer facilement de part son architecture pour le moins géométrique. Il a la forme parfaite d’un triangle équilatéral et ses murs sans qu’il y ait un étage, font près de 6 mètres de hauteur. A l’entrée de celui-ci, deux statues de marbre blanc, élevées à près de 3 mètres, représentent deux fonctions évocatrices du dieu : Donblas le guerrier, un homme de pierre portant une imposante armure, tenant en ses mains gantées un large bouclier ainsi qu’une noble lame ; et Donblas le juge, vêtu d’une longue toge blanche, la tête légèrement penchée cachant ainsi ses yeux, tenant en ses deux mains une lame longue et imposante pointée vers le sol. Le temple est ouvert jour et nuit, deux gardes sont postés en permanence à son entrée, leur rôle est d’éviter l’entrée aux malandrins et de veiller au calme.

Pour rentrer, il suffit de pousser un des battants de la lourde porte de bronze placée entre les deux statues. Souvent, les gardes se chargent de cet office, les personnes âgées et les femmes pouvant avoir des difficultés. On entre alors dans la salle principale du temple. Elle a six cotés, et donne bien ses 150m2. Son parterre est constitué de pierres nivelées, aucune colonne ne soutient le plafond. Face à l’entrée est disposé un autel de marbre blanc veiné de noir. Derrière lui, une statue impressionnante faisant 5m de hauteur, domine la salle. Toute la pièce est éclairée par des centaines de bougies de bonne taille. Le son y raisonne comme jamais, mais le silence y règne en permanence et les quelques acolytes qui se trouvent là, tâchent de le faire respecter. Au centre de ce lieu de recueillement est placée une vasque de 2 mètres de diamètre servant aux ablutions d’usage. Sur les quatre autres cotés de la pièce, des statues plus petites et plus discrètes représentent des dieux moins révérés : Tovik, Salik, Elgis, et Mirath. Derrière l’autel, se trouve une entrée cachée par une épaisse toile le lin sombre. Elle débouche sur une petite salle triangulaire. On y trouve quelques lits de camps qui servent aux acolytes de permanence nocturne, quelques bougies entreposées et un escalier de pierre conduisant dans le sous-sol du temple. Autant dire qu’il est rare que les visiteurs viennent par ici.

Le sous-sol recèle quant à lui de nombreuses pièces, toutes de forme rectangulaire. C’est dans ces pièces que vivent les acolytes. On y trouvera des logements d’une grande sobriété servant aux religieux comme aux hommes d’armes, une bibliothèque, les appartements du grand prêtre et de deux agents, une salle de cours ainsi que certaines autres recelant des secrets connus des seuls prêtres du temple. Parmi ces dernières, on pourra citer : la salle des visions, dans laquelle se trouve une vertu de savoir, consultée occasionnellement par Vilfor ; la salle des secrets dans laquelle sont conservés toute sorte d’objets et manuscrits interdits.
Le temple compte un grand prêtre, trois prêtres, quatre disciples, six gardes et deux agents.


Le temple d’Arkyn


Ce temple est bien moins important que celui dédié au dieu de la justice. Il n’en a pas moins la même structure architecturale, gardant ainsi la forme du triangle. A son entrée on trouvera une statue de marbre blanc représentant le dieu Arkyn contemplant le ciel, tenant en sa main droite une plume stylisée et en sa main gauche un parchemin. L’aspect intérieur est sensiblement le même que le temple de Donblas, mais il n’est pas aussi imposant. Les enceintes s’élèvent à 6 mètres de hauteur mais la surface de la salle de prière ne fait que 80 m2. On y retrouve une vasque, un autel ainsi qu’une autre statue du dieu dans la position du penseur. Le seul autre dieu vénéré en ce lieu est Vallyn, une petite portion de la salle lui est réservée. Il n’y a pas de gardes ici, seuls quelques prêtres et acolytes s’occupent des cérémonies et de l’entretien. Ainsi l’arrière salle ne comporte que des armoires dans lesquelles sont regroupés livres et autres objets de moindre importance. On trouvera les logements au sous-sol, une salle de lecture un peu plus fournie que celle du temple du dieu justicier ainsi qu’une salle d’écriture. Le temple compte deux prêtres, un agent, un disciple et une dizaine d’acolytes.


Le temple de Goldar


C’est un bâtisse de pierre assez rustre établie en forme de carré. Si elle a un aspect extérieur des plus obres, l’intérieur est, quant à lui, richement décoré. L’entrée est surveillée jour et nuit par deux gardes. On trouve au rez-de-chaussée une salle de 100m2 dont les murs s’élèvent à une hauteur de 6 mètres. Des poutrelles soutiennent ici un plafond sur lequel sont peintes des représentations d’offrandes au dieu. Les murs sont couverts de riches tentures brodées d’or. L’autel ne dénote pas, de nombreuses scènes illustrant le thème de la prospérité y sont gravées. Non loin de celui-ci, est placée une statue représentant un Goldar bien portant et bienveillant, tendant ses deux mains vers l’avant. A ses pieds se trouvent de nombreuses poteries provenant de diverses contrées, elles accueillent les offrandes. Les prêtres, les disciples et les gardes résident au premier étage, toutes les fenêtres sont garnies de barreaux. Cet étage comprend également un bureau, dans lequel les prêtres dressent la comptabilité. Au niveau de la statue, un passage caché permet d’accéder au sous-sol. Pour le découvrir, il faut poser ses propres mains sur les mains tendues du dieu, alors une partie du sol coulisse, laissant place à un escalier. Le sous-sol recèle une salle de petite dimension dans laquelle sont entreposés l’argent du culte ainsi que nombre d’objets de valeur.
Le temple abrite deux prêtres,un agent, deux disciples et six gardes qui se relayent jour et nuit.



Les services rendus par le culte de la loi


>>> Le premier de ces services est bien sûr celui de protéger la cité contre les forces du chaos, les prêtres ont une certaine connaissance de leur ennemi héréditaire et eux seuls savent comment lutter contre cette engeance. D’autre part, ils sont les gardiens spirituels de la ville.

>>> Le temple d’Arkyn organise des cours d’écriture et de mathématique. Ces cours ne sont pas accessibles à tous, les places sont limitées à une dizaine. Ils sont réservés aux fils de personnes peu fortunées mais ferventes. Ces cours sont gratuits, cependant pendant les deux ans d’apprentissage qui sont offerts, les jeunes gens servent le temple en tant qu’acolytes. Ils s’occupent de menus travaux tels que le nettoyage, le remplacement des bougies etc. Cet apprentissage est accordé aux enfants dont l’âge varie entre 10 et 12 ans.

>>> Le temple de Goldar quant à lui effectue deux tâches importantes. D’une part il favorise les prêts d’argent. En effet, le trésor de Goldar peut être utilisé de manière à octroyer certaines sommes à des marchands ou des exploitants agricoles. Les taux d’intérêts varient selon la somme empruntée et les garanties qui sont données. Ainsi, une partie des profits reçus par le biais des intérêts dûment payés sont redistribués aux citoyens les plus pauvres, de manière à écarter la mendicité de la ville. Cela évite souvent à une famille d’être privée de son toit du fait de la perte d’un travail, d’un décès ou d’une mauvaise récolte. Autant dire que tout ceci est très bien vu de la part des habitants. Le troisième jour de chaque mois les prêtres du temple reçoivent toutes les requêtes et les examinent. La deuxième tâche effectuée par le temple est celle de former de futurs comptables (Ceux qui ne choisissent pas d’exercer une profession libérale, ont aussi la possibilité de servir Goldar en tant que prêtres. Il y en a peu qui choisissent cette voie mais c’est l’une des seules pour ceux qui se vouent uniquement au dieu du commerce). Ce sont souvent des fils de commerçants qui demandent une telle formation. Elle dure environ trois années, et elle est bien entendue payante (environ 500gb par année). Après cela, ils n’ont plus qu’à acheter une licence d’exercice comme pour toutes les professions libérales de Rignariom. Ces étudiants vivent sur place et effectuent quelques menus travaux pour le temple.

>>> Le temple de Donblas quant à lui forme des juris consultes. En gros le principe est le même que pour le temple de Goldar, la finalité d’une telle formation étant un avenir de juge de paix (Peu d’entre eux auront l’opportunité d’êtres choisis pour devenir juge à Rignariom. Aux candidats malheureux sera toujours proposer deux alternatives : devenir prêtres ou bien exercer le métier de juriste conseil en tant que profession libérale). Il y a peu d’élus, et tous ne réussissent pas à atteindre cette haute fonction. Le cycle d’étude est de trois ans, et il est payant (800gb par année). Les disciples du temple qui sont en fait des étudiants sont souvent d’un âge mûr, et occupaient un emploi auparavant. Ils sont nourris, logés. En échange de cela, ils effectuent comme tous les disciples, de menus travaux et donnent des cours aux jeunes acolytes du temple d’Arkyn. Le grand prêtre choisira les élus en fin de cycle en fonction des postes octroyés par la ville.


Cold Hand OR Kildor OR Manu