Organisation


· Il y a une dizaine de magistrats en ville. Ce sont eux qui décident des peines pour les délinquants. La ville est séparée en quartiers de juridictions et chaque quartier a son magistrat. Le procès est instruit comme suit : enregistrement des témoignages auprès d'un greffe, puis présentation des preuves. Il n'y a pas de code qui fixe les peines, cependant la coutume assure une certaine cohésion dans la législation de Rignariom.

· Une procédure d'appel est possible. Le dossier est présenté au cas d'appel devant le haut magistrat de la ville. Il pourra de façon discrétionnaire rejeter ou accepter l'appel. S'il reçoit l'appel, c'est lui-même ou le Duc en personne qui statuera sur l'affaire.

Les Crimes et Délits


· La mendicité. Nadsokor se trouvant toute proche, on trouve à Rignariom une véritable paranoïa concernant la mendicité. Le conseil en a d’ailleurs fait un délit puni de bannissement. Une récidive conduira le délinquant au passage à la question.

· La fraude. Cette infraction peut être constituée par exemple au cas de non-paiement pour l'achat d'une licence pour exercer une profession libérale. Elle est généralement punie par une obligation de payer plus une amende. Au cas d'impossibilité de paiement, la peine peut être remplacée par un emprisonnement de un jour à une semaine, plus une interdiction d'exercice de la profession.

· Détention d'armes illégales. Sont légales en ville : les dagues et les épées courtes. Toute arme trouvée est immédiatement confisquée. Le porteur d'une arme illégale qui résistera à la milice pourra purger une peine d'un jour à une semaine de prison. Une récidive en ce cas se trouve punie par une amende de 50gb et un bannissement de la ville.

· Le vol. C'est une infraction qui est considérée grave à Rignariom. Il n'est pas puni de peine de mort mais une mutilation est envisageable. Pour un vol inférieur à 10 gb, une peine de prison sera encourue d'un mois à un an. Pour un vol supérieur à 10 gb la peine peut aller de 1 an à 5 ans de prisons. Au cas de récidive, la mutilation d'une main sera généralement prononcée.

· Le meurtre. Dans ce cas c'est la peine de mort qui est généralement prononcée. Seule exception : le duel est une tradition ici, un combat singulier avec de mêmes armes qui se soldera par la mort d'un des adversaires ne sera puni que d'une peine de prison de 3 mois à 6 mois changeable en une amende conséquente.


Remarquez que ce début de texte de loi peut aisément être appliqué à la grande majorité des cités des Jeunes Royaumes... évitez quand même de le faire dans les villes comme Imrryr ou la hurlante Hwarmgaarl...









Organisation


· Tous les jeunes, dès l'âge de 15 ans, font un service de trois ans dans la milice de la ville. Ainsi, Rignariom possède une certaine défense. D'autre part, il existe aussi des gardes spéciales dont les membres sont sélectionnés parmi ces jeunes. On peut citer notamment les archers blancs de Rignariom. (cf défense extérieure).

· Toutes les personnes entrant dans la ville par voie fluviale ou par voie terrestre seront arrêtées aux portes. Leur nom sera inscrit sur un registre ainsi que le but de leur visite. Toute arme plus longue qu'une épée courte est obligatoirement mise en dépôt. Il faut également payer un droit d'entrée soit 10 Gb. Bien sûr, cela ne vaut que pour les étrangers. Au cas de fraude, une peine d'emprisonnement de trois jours est prévue, accompagnée d'une amende de 50 GB.

· Les patrouilles sont nombreuses dans la cité. Ainsi, seul un petit nombre de personnes se plaint de l'insécurité. Ces patrouilles sont constituées d'un groupe de 6 cadets commandés par un milicien. Ils sont armés d'épées courtes et portent des armures de cuir.


L'entrée dans la milice


Elle se fait automatiquement dès l'âge de 15 ans. Bien sûr ce service n'est pas rémunéré, mais les jeunes cadets sont logés et nourris. Ce service dans la milice de Rignariom a une durée de trois ans. Il a pour but de former les jeunes au combat et aux lois de la cité. Il sert également au maintien de la sécurité en ville.

Les cadets de première année passent la plus grande partie de leur temps à apprendre le maniement d'armes comme l'arc, l'épée courte, le bouclier, et la dague. Ils apprennent aussi le combat à main nue. Une sélection dès la première année sera effectuée afin de recenser les meilleurs archers, qui lors de la deuxième année se chargeront de la garde des remparts. Pour tous les autres, la deuxième année sera le début des rondes en ville. Bien sur l’entraînement continue avec l'épée courte et la dague.

C'est à la fin de la troisième année que les cadets pourront retourner chez eux. Ils pourront aussi envisager la profession de milicien ou même postuler pour rentrer dans des sections spéciales de la garde de Rignariom. Les archers qui ont eux, été séparés du tronc commun pourront, pour certains, se voir proposer de rentrer dans la fameuse section des archers blancs de Rignariom.


Cold Hand OR Kildor OR Manu